Étapes de la réalisation de sols polis
intérieurs et extérieurs

Contactez-nous par téléphone au 0475 50 05 61
Téléphoné au 0475 50 05 61
Image module

Étape 1 : Préparation de l’assise

Les sols en béton industriels sont constitués d’une part de béton coulé d’une composition spécifique, et d’autre part d’une armature.

Le coffrage se fait en fonction de l’épaisseur de sol souhaitée. Et en fonction de l’étanchéité, une feuille PE ou en PVC solide est toujours placée sur l’assise. À l’intérieur, le placement d’une bande murale dépend des rétractions attendues.

Étape 2 : Bétonnage

Le béton est coulé directement à partir de la bétonnière, ou, dans des endroits difficiles d’accès, à l’aide d’une pompe à béton à longue portée.

Image module

Étape 3 : Mise à niveau & compactage

Le mortier est mis à niveau manuellement à l’aide d’un équipement laser, il est ensuite compacté par vibration à l’aide de lattes vibrantes à haute fréquence. Enfin, le surplus d’eau est évacué ; un excès d’eau pourrait en effet occasionner des fissures dans la couche supérieure.

Étape 4 : Dégrossissage & égalisation

Sur la partie supérieure du sol, une masse riche en ciment s’est formée sur laquelle diverses opérations sont effectuées pour obtenir l’aspect lisse. Les machines à polir, également appelées hélicoptères, égalisent progressivement la masse pâteuse.

Image module

Étape 5 : Saupoudrage & talochage

La couche de surface, un mélange de quartz et de ciment, est saupoudrée et travaillée mécaniquement. Cela permet d’assurer l’adhérence de la couche de surface à la chape. Le cas échéant, lors de cette étape, des pigments de couleur peuvent aussi être mélangés sous la couche de quartz.

Étape 6 : Polissage

Après une phase de séchage, le véritable travail de polissage se fait à l’aide de machines à polir plus grandes. Les mouvements rotatifs continus des lourdes plaques sur la couche supérieure donnent progressivement l’aspect lisse et brillant.

Image module

Étape 7 : Traitement final ou curing

Le traitement final consiste à pulvériser un « curing compound ». Ce liquide forme un film sur la surface du sol et a pour but de ralentir le processus de durcissement et d’éviter ainsi des fissures de rétraction.

Étape 8 : Sciage

La dernière étape du processus consiste à placer des joints de contraction selon un modèle convenu. Le sciage anticipe les fissures ; grâce à cette intervention, elles se produiront de manière imperceptible sous la surface.